AB-horizontal

13'OR ROUGE THERAPY

A la fois, tonique et sédatif, le safran est une plante adaptogène, qui agit sur l'organisme en fonction des déséquilibres de ce dernier.

Brièvement:

  • tonique cardiaque contre les risques cardiovasculaires
  • aide au renforcement du système immunitaire lors des chimiothérapies, tri-thérapies, Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques
  • pour les femmes en retour de couches, pour lutter contre les désagréments du syndrome prémenstruel
  • pour les poussées dentaires des enfants, et pour calmer des anxiétés...
  • et biensur pour lutter contre la morosité et la dépression ! Oui, oui Prozac et Lexomil n'ont qu'à bien se tenir, le safran a les mêmes effets que ces soi-disant pilules du bonheur sans aucun effet indésirables (fini transpiration excessive, tremblements, troubles de la libido et j'en passe...)
    Parlez-en avec votre médecin! Il semblerait selon les études cliniques qu'une infusion de 15 stigmates par jour pendant 1 mois soulage de nombreux désagréments. 
    Le safran, c'est beau, c'est bon et ça fait du bien

5 millénaires que le safran est cultivé avant tout pour ses propriétes médicinales. Depuis l'Antiquité, de nombreuses vertus thérapeutiques ont été attribuées au safran : antispasmodique, sédatif nerveux et gingival, carminatif, diaphorétique, stomachique, emménagogue et stimulant.
Son usage est a
ttesté dans les manuels de médecine chinoise et ayurvédique où il a toujours une place de choix.
Dans la Perse ancienne, le safran était utilisé comme remède médicinal contre la mélancolie.
Dans un des plus anciens traités de médecine, la pharmacopée égyptienne fait grand usage du safran. Nous le retrouvons également dans de nombreux remèdes de pharmacopée romaine.

En homéopathie, le safran est toujours utilisé pour soigner les troubles circulatoires, et règles douloureuses chez la femme.
Il entre dans la composition du sirop Delabarre, réputé pour calmer les douleurs gingivales des nourrissons.

Une équipe chinoise a obtenu des résultats très prometteurs dans le traitement du diabète.
Des scientifiques iraniens se sont intéressés aux propriétés du safran pour limiter les conséquences de l'accident cardio-vasculaire.
Les chercheurs indiens ont obtenu des résultats tout aussi prometteurs contre le cancer grâce aux propriétés anti-oxydantes du safran.
Une équipe iranienne a récemment découvert l'effet du safran contre la cécité en empêchant la dégénérescence de la rétine.
Les américains, en se penchant sur la maladie d'Alzheimer se seraient aperçus que le safran retarderait la dégénérescence cérébrale.
D'autres études ont révélé que le safran améliore la circulation sanguine, diminue le taux de cholestérol et qu'il est efficace dans le traitement des brûlures de la peau.
Il agirait également sur le système musculaire et permettrait de soigner les rhumatismes.

Enfin le safran a des vertus importantes pour soigner la dépression. Le safranal, la molécule active du safran, agit par inhibition de la recapture d'un neurotransmetteur, la sérotonine. Cette action est comparable à l'action de la fluoxétine (molécule de l'antidépresseur Prozac) mais sans effets indésirables.

Propriétés connues

• anticonvulsivant ; agoniste des récepteurs gaba (safranal)
• antalgique et anti-inflammatoire (surtout dans les inflammations chroniques)
• antidépresseur ; safranal et crocine inhibent la recapture de la dopamine, noradréaline et sérotonine
• antioxydant
• augmenterait la capacité d'apprentissage (démences séniles notamment)
• améliorerait les symptômes de la maladie d'Alzheimer débutante (inhibe l'agrégation et le dépôt de la protéine bêta amyloïde)
• antispasmodique, hypnotique, sédative et même narcotique.
Actif sur le sevrage
morphinique (précurseur de la MDMA =3.4 méthylène dioxyméthylamphétamine=ecstasy)
• jouerait un rôle dans la prévention de certains cancers (potentialités anti tumorales dans la leucémie à promyélocytes)
• diminuerait la toxicité de certaines chimiothérapies (cisplatine notamment)

SCLÉROSE en PLAQUES : Un composé du safran, contre la neuro-inflammation
Des chercheurs viennent d'établir un lien important entre un ingrédient actif de safran et la sclérose en plaques. La crocine, à l'origine de l'arôme du safran, vient de démontrer son potentiel contre la neuro-inflammation dans la sclérose en plaques.
Le pouvoir protecteur de la crocine sur les neurones et dans certaines situations avait déjà été reconnu par de précédentes études, mais l'équipe de chercheurs a découvert que l'inflammation et un type spécifique de stress cellulaire sont étroitement liés et conduisent à cette démyélinisation et à cette neuro-dégénérescence.
Dans cette expérience, l'utilisation de la crocine a supprimé l'inflammation et ce type particulier de stress cellulaire, entraînant une diminution des troubles neurologiques sur cultures de cellules atteintes de SEP et sur l'animal. Le Dr. Chris Power résume: «Nous avons constaté que ce composé de safran, la crocine, exerce un effet protecteur dans des cultures cellulaires du cerveau et d'autres modèles de la SEP. La crocine empêche les dommages aux cellules qui fabriquent la myéline, qui entoure les nerfs, dans le cerveau».
Beaucoup de questions restent sans réponse sur le mode de fonctionnement de la crocine et ses effets neuroprotecteurs, mais cette recherche met en évidence son rôle possible dans un nouveau traitement des maladies à neuroinflammation chronique, comme la SEP.

Des chercheurs qui étudient ses propriétés, ont identifié plus de 150 composés volatiles et aromatiques: parmi les Flavonoïdes, Cinéol et Lutéolol et des Phytostérols (Phytoène et Phytofluène).

 SAFRAN IS LOVE. LOVE IS SAFRAN

Des liens vers les différents articles concernant les nombreuses vertus thérapeutiques du safran. Cliquez sur les liens (les trucs soulignés!)
  www.herbresearch.de 
le safran par Doctissimo
et même un lien vers un site proposant le safran en capsules (en stigmates de chez le producteur ça marche tout aussi bien mais les études cliniques sont clairement énoncées) le safran la panacée
encore un...
et ça continue